Circuit art roman en Vals de Saintonge

Sans point de départ ou d’arrivée, ce circuit roman en Saintonge offre une balade des plus belles églises romanes de saintonge à concevoir entre amis ou en famille à votre guise.

Partez sur les routes de l’art roman en Vals de Saintonge grâce à un circuit des églises. Les plus belles églises romanes de saintonge  sont nombreuses à dresser leurs clochers dans les champs et villages autour de Saint-Jean-d’Angély ! Difficile de faire un choix parmi ces belles romanes qui embrassent les vignobles du cognac, les vallons ou les boucles du fleuve Charente ou de ses affluents, la Boutonne et l’Antenne.

portail détail des plus belles églises romanes de saintonge

Une constellation d’églises romanes en Charentes !

Attestant de la vitalité de la Saintonge au Moyen-Age, ces les plus belles églises romanes de saintonge racontent la vie des hommes, leur foi, leurs peurs, leur quotidien… Isolées au milieu de la campagne ou s’élevant au centre d’un bourg, elles maillent le territoire. De plus, elles rythment le paysage de Saint-Savinien-sur-Charente à Aulnay-de-Saintonge ! Ainsi, l’art roman en Charentes est né d’un foisonnement créatif qui s’est épanoui en s’appuyant sur la volonté de l’Eglise. Cette dernière souhaitait disposer d’un maillage important de lieux de culte, poussé par la dynamique des chemins de Compostelle.
Art vivant, leurs ornements décoratifs murmurent de bien belles histoires. Décor végétal, naturaliste, formes géométriques, représentation des saints et des scènes de la vie courante, bestiaire fantastique… révèlent l’inventivité. On remarque également la technicité de plus en plus maitrisée au fil du temps des bâtisseurs et tailleurs de pierre. Que vous soyez féru d’art roman ou juste curieux de nature, n’hésitez pas à partir sur la trace de ces sculpteurs de talent.

Un joyau à Aulnay-de-Saintonge

L’église Saint-Pierre à Aulnay-de-Saintonge est l’édifice incontournable, joyau de l’art roman saintongeais. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, elle est remarquable à plus d’un titre. Qualité et profusion des sculptures, harmonie des proportions, programme iconographique typique saintongeais (psychomachie et bestiaire roman). À Aulnay, on révise avec délice son petit dictionnaire de l’art roman : chapiteau, modillon, arcature, voussure, tympan… De plus, on admire seul ou en famille les joyaux de l’art roman en Vals de Saintonge !

Un peu plus à l’est, l’église Saint-Brice à Saint-Mandé-sur-Brédoire mérite le détour notamment pour son portail à trois voussures sur colonnes à chapiteaux et ses modillons sculptés. À observer sur les voussures de l’extérieur vers l’intérieur : sept évêques des sept églises d’Asie, une chasse et un bestiaire ainsi que des palmes en S.

Sur les rives de la Boutonne

De Dampierre-sur-Boutonne à Saint-Jean-d’Angély, en suivant le cours de cet affluent de la Charente, les églises romanes s’égrènent. Deux ont retenu notre attention. Cependant, il ne faut pas hésiter à élargir votre circuit découverte si vous en avez le temps et l’envie.
À Nuaillé-sur-Boutonne, Notre Dame de l’Assomption n’est sans doute pas la plus connue mais… reconnue pour son portail remarquable. Celui-ci affiche des sculptures d’une grande finesse. L’imagier (ou les imaginer !) a fait preuve d’un grand talent pour graver les éléments de la vie de Marie, les six anges sur l’archivolte ou les apôtres de la voussure intérieure. À plusieurs endroits de l’église, on retrouve la figure du lion très représentée dans le bestiaire de l’art roman.
Direction Antezant-la-Chapelle au pied de l’église Sainte-Maxime. Il ne subsiste de l’église romane du XIIe siècle que la partie inférieure de la façade. Mais, c’est suffisant pour y admirer les décors superbes d’êtres dansants. Sur les chapiteaux, des lions affrontés, griffons, chimères ne sont pas sans rappeler ce que l’on a pu observer à Aulnay.

Boutonne Saint Jean d Angely

Au cœur du vignoble du cognac

Les deux églises de Saint-Hérie et de Marestay à Matha, plongent leur histoire et leur construction dans l’âge d’or du roman.
L’église Saint-Barthélemy de Saint-Hérie, bâtie sous Charlemagne, affiche une façade écran en arc triomphal. Mais, son étonnante particularité est de marier subtilement les styles gothique et roman à d’éblouissants vitraux contemporains.
L’église Saint-Pierre de Marestay se distingue, quant à elle, par son riche décor sculpté. Petits et grands, levez bien haut la tête et observez. Le chevet percé de cinq fenêtres à doubles voussures arbore feuilles d’acanthe, têtes et animaux fantastiques qui semblent vous faire quelques confidences.

À Aujac, l’église Saint-Martin, construite sur un ancien bâtiment religieux carolingien, montre un très bel arc polylobé. Sur ses côtés, les chapiteaux sont ornés de motifs sculptés de style très pur. L’un d’eux abrite une très belle représentation de la pesée des âmes (le pénitent sert de fléau à la balance).

L’église et la lanterne en Saintonge

Non loin de Saint-Savinien-sur-Charente, à l’église Notre Dame de l’Assomption à Fenioux, baptisée la perle de Saintonge, vous prendrez le temps de décrypter la superbe façade sculptée ! Réalisée par les mêmes ateliers de sculptures qu’à Aulnay, elle donne à voir un sermon saintongeais sur les voussures du portail, un zodiaque complet qui égrène les travaux des mois, une corniche à modillons (Christ en gloire et six apôtres). Finesse, légèreté, hauteur… Le clocher est composé de deux lanternes ajourées surmonté d’un dôme écaillé qui constitue un bijou de l’art roman.

la lanterne des marts àFenioux - la perle de la Saintonge
Construite à flanc de coteau, cette église n’est pas la seule à faire la renommée de Fenioux. À quelques mètres à l’ouest, une lanterne des morts a vu le jour au XIIe siècle sur décision de l’Abbé Odillon pour célébrer les trépassés. En effet, telles des lumières de la mémoire, ces lanternes des morts ont été élevées dans les cimetières. Elles permettaient de rendre hommage aux morts et solliciter la prière des fidèles. La lampe à huile qui brillait à son sommet servait également à guider les voyageurs et pèlerins attardés. S’il n’est pas courant, ce type de monument n’est toutefois pas unique en Charentes. De beaux exemples existent à Saint-Pierre-d’Oléron, Cellefrouin ou Pranzac.

Prendre de la hauteur avec l’une des plus belles églises romanes de saintonge

Vous serez séduit par le site de Puyrolland. L’église a subi les ravages des guerres de Cent ans et de Religion. Néanmoins, elle a conservé une partie de la nef et le portail en façade de l’époque romane. Vous ne manquerez pas de dénicher sur les chapiteaux une sirène, un griffon et l’agneau pascal. Perchée sur une colline au milieu de la campagne, cette église propose une atmosphère apaisante et un point de vue magnifique.

l'église Saint Pierre à Puyrolland

Tout à l’opposé, à l’est des Vals de Saintonge, Fontaine-Chalendray situé à 130 m d’altitude abrite l’église Notre Dame de l’Assomption. Elle fut construite dans la partie la plus élevée du bourg. Sa belle façade est percée d’une niche du Christ en gloire, d’une niche des apôtres et donne à voir quatre évangélistes debout. Le portail à trois voussures entremêle feuillage, losanges et cœurs.