Site de pêche en Vals de Saintonge

Riches en cours d’eau et étangs, les Vals de Saintonge se prêtent naturellement à la pratique de la pêche.

Les vallées du fleuve Charente et des rivières Boutonne et Antenne regorgent de sites poissonneux où, muni de votre carte de pêche, vous pourrez pratiquer la pêche de manière traditionnelle ou sportive.

Étang de Courcerac

Ouvert toute l’année, l’étang de Courcerac est classé en 2ème catégorie piscicole, riche en poissons blancs, comme ici, le gardon. Vous pourrez pêcher en toute tranquillité puisque la baignade, la navigation et tout engin motorisé y sont interdits. Précisons que la pêche de la carpe de nuit n’y est pas autorisée.

Dès 2021, des aménagements débuteront afin que ce site puisse bientôt bénéficier du label pêche « Parcours Famille » : ponton pour les personnes à mobilité réduite, postes sécurisés, aire de jeux, espace pique-nique…

Réservoir de la Node

A Prignac, près de Matha, au cœur d’un parc privé de 10 hectares, cette ancienne carrière encaissée est aujourd’hui aménagée en plan d’eau de 5 hectares. Il est dédié à la pêche sportive des poissons carnassiers aux leurres artificiels ou à la mouche et en no-kill ; pratique qui consiste à remettre systématiquement à l’eau les poissons capturés.

Riche en black-bass, brochets « trophées », sandres, perches communes et grandes truites « arc-en-ciel », ce site naturel d’exception, aux berges boisées et arbres noyés, est labellisé « Parcours Passion ». Il offre toute l’année des conditions idéales pour la pratique en barque ou en float-tube, sur réservation auprès de la Fédération de pêche de Charente-Maritime. La pêche des poissons blancs au coup y est également possible, contrairement à la pêche de la carpe de nuit.

La Charente

Au bord de l’illustre fleuve Charente, classé en 2ème catégorie piscicole, la pêche y est reine !

Toute l’année, de beaux spécimens de carpes, brochets, silures, sandres, perches, black-bass, mulets, anguilles, aloses feintes et autres poissons blancs viennent mordre à l’hameçon ou se prendre dans le filet de votre carrelet.

Rendez-vous sur les spots réputés de la rive droite de Taillebourg et aux pieds du pittoresque village de Saint-Savinien-sur-Charente, où le bras naturel du fleuve et son canal de dérivation enveloppent l’île de la Grenouillette. Sur sa rive gauche, pourquoi ne pas s’adonner à la pêche de la carpe de nuit ?

La Boutonne

La Boutonne, affluent de la Charente, ne connaît aucune navigation, si ce ne sont les douces embarcations de loisirs que sont le canoë-kayak et les barques des pêcheurs.

Son cours amont,

Classé en 1ère catégorie piscicole jusqu’au pont du Faubourg Taillebourg de Saint-Jean-d’Angély. Il permet d’y pêcher la truite au printemps et réserve des surprises de taille grâce à la présence de belles populations de brochets et perches.

Son cours aval,

Classé en 2ème catégorie piscicole, offre des possibilités de pêche plus étoffées et proches de celles du fleuve Charente, que ce soit pour les pêcheurs traditionnels ou sportifs.

Deux parcours autorisés à la pêche de la carpe de nuit y sont proposés dont un d’environ 12 km en rive gauche entre l’aval de la réserve de pêche de l’écluse de Bernouët et l’amont de la réserve de pêche de l’écluse de l’Houmée à Torxé.

Vous trouverez à Tonnay-Boutonne, où la rivière se veut attractive et authentique, une cale de mise à l’eau en rive droite. En rive gauche, une zone de pêche sécurisée et accessible aux personnes à mobilité réduite.

En outre, le site des écluses de Bel-Ebat à Champdolent vaut aussi le détour !

A quelques kilomètres de Loulay s’écoule le principal affluent de la Boutonne : la Trézence, classée en 2ème catégorie piscicole.

De Migré à Puyrolland, son cours amont est propice à la pêche de la truite de mars à mai. Au cœur de Migré, c’est sur un ancien bief aménagé en deux parcours de pêche que « Les Sources du Moulin ». Cette auberge familiale propose aux familles ou groupes d’amis de pêcher la truite, sur réservation, les week-ends d’avril à septembre. Accordez-vous une pause, le temps d’une journée, dans ce cadre verdoyant.

Ensuite son cours aval :

Connu sous le nom de Canal Sainte-Julienne, débute à la Prise de Vivroux à Puyrolland. Il offre un parcours de pêche calme et bucolique au cœur du Marais de Landes jusqu’au Pont Rouge à Tonnay-Boutonne. Où vous y pêcherez les poissons blancs au coup, le brochet, l’anguille et, en été, pour le plaisir de toute la famille, les écrevisses de Louisiane à la ligne ou à la balance. Un jeu d’enfant !

L’Antenne

L’Antenne, autre affluent de la Charente, prend sa source à Fontaine-Chalendray. Rivière dynamique classée en 1ère catégorie piscicole, elle est propice à la pêche de la truite de mars à juin, notamment à la mouche.

Pour le pêcheur en recherche de simplicité, souhaitant passer un moment agréable au bord de l’eau, un « Parcours Truite » régulièrement empoissonné est accessible à l’étang de Cachet aux Touches-de-Périgny.

L’étang de l’Hommée à Thors se prête également à la pêche de la truite. Puis la saison avançant, à celle de la carpe et des poissons blancs, qui devront être relâchés aussitôt pris !

Pêcheur débutant ou expérimenté, quelle belle destination que sont les Vals de Saintonge pour sortir votre (vos) canne(s) ! Que vous aspiriez à « taquiner le goujon » ou à en découdre avec un poisson combatif.
La diversité des lieux offre un cadre parfait pour une journée, un week-end ou un séjour au plus près de la nature !

N’oubliez pas, pour toutes ces activités en Vals de Saintonge, vous devrez obligatoirement vous munir d’une carte de pêche !