Les circuits courts des Vals de Saintonge

Si soutenir les producteurs et artisans locaux tout en préservant la planète vous intéresse, nous vous conseillons vivement d’adopter la consommation en circuits courts.

En vente directe sur les exploitations, sur les marchés ou internet, dégustez des produits de saison au plus près de leur terroir et partez à la rencontre de ceux qui, quotidiennement, cultivent, élèvent et façonnent avec passion, les spécialités et variétés des Vals de Saintonge.

La vente directe

Le meilleur moyen de connaître l’origine et le processus de création des produits que vous achetez est tout simplement de le découvrir sur place, à la source, directement sur l’exploitation. Bien que tous les agriculteurs, éleveurs ou producteurs ne le proposent pas, un certain nombre d’entre eux recourent à la vente directe sans aucun intermédiaire, une bonne façon de vous familiariser avec leurs savoir-faire.

Pour les trouver, plusieurs sites comme www.acheteralasource.com, référencent leurs très nombreuses adresses comme celle, par exemple, de Christine Charbonnier à Saint-Hilaire-de-Villefranche, chez qui vous pourrez venir cueillir vous-même vos butternuts et potimarrons.
Toutes sortes de délices vous attendent chez les exploitants des Vals de Saintonge, comme les légumes et les petits fruits – sans aucun apport chimique – de Chez Jean-Marie à Saint-Jean-d’Angély, le miel des Ruches de Clunies à Juicq, les fromages de chèvre de Noémie Jaud à Agonnay ou encore la volaille et les agneaux de l’élevage avicole de la Boutonne à Tonnay-Boutonne.
Aux plants et jardins à Bords, vous rencontrerez une maraichère et horticultrice qui cultive naturellement des légumes – dont 17 variétés de tomates – des plantes aromatiques et des fleurs de saison.
Rendez-vous également à la pépinière des Herbes Folles à Saint-Loup, où vous aurez l’embarras du choix quant aux plantes comestibles, aromatiques et médicinales bio, tout comme aux Graines Buissonnières à Saint-Savinien, où sont aussi composés hydrolats et eaux florales.
N’hésitez pas à explorer le territoire à la recherche des artisans qui ouvrent leurs portes au public, comme Aux Douceurs d’Émilie à La Benâte (Essouvert), où vous trouverez confitures, biscuits et sirops, élaborés à partir d’ingrédients sains et respectueux de l’environnement.

permaculture

L’achat groupé

Une autre possibilité de consommer en circuit court est l’achat groupé auprès d’associations comme les AMAP, que vous trouverez par exemple à Saint-Jean d’Angély ou Tonnay-Boutonne, La Ruche Qui Dit Oui, également à Saint-d’Angély, ou encore la mini Ruche BIT à Matha.
Des producteurs se rassemblent aussi sous forme de groupements d’achat comme Croqu’EtYc, qui distribue en circuits courts des produits issus de la filière bio et commerce équitable, ou encore L’Esprit Local, une place de marché digitale des commerces de proximité, artisans et producteurs des Vals de Saintonge.
Pour du bio uniquement, prenez contact avec le Groupement des Agriculteurs Bio GAB17.

Les marchés

Véritables cœurs battants, les marchés abondent en producteurs locaux qui sillonnent les Vals de Saintonge. Petits ou grands, ils s’installent un peu partout et notamment à Saint-Jean-d’Angély, Saint-Hilaire-de-Villefranche, Matha, Aulnay-de-Saintonge, Tonnay-Boutonne, Loulay ou Saint-Savinien-sur-Charente, pour ne citer que les principaux.

Vous aurez aussi, le jeudi à Taillebourg, l’occasion de profiter des spécialités saintongeaises des marchands ambulants du regroupement de producteurs locaux Le Terroir des Fermiers Charentais ou, si vous êtes amateur de truffes, d’arpenter tous les lundis de novembre à mars à partir de 18h, un marché entièrement dédié au fameux tubercule, à Saint-Jean d’Angély.
Profitez-en aussi pour découvrir la marque créée par la municipalité, L’Esprit Angély, dans le but de valoriser la ville, ses associations, ses commerçants, ses entreprises et ses habitants.

Vous n’avez plus qu’à explorer et dénicher les trésors des Vals de Saintonge !