• Tour de l'Horloge

  • Tour de l'Horloge
  • Tour de l'Horloge
  • Tour de l'Horloge
  • Tour de l'Horloge
Français

Ancienne porte des remparts du XIIe siècle, beffroi de l'échevinage, réédifiée vers 1406, renfermant le sin qui rythmait la vie municipale. La tour symbolisait les libertés communales accordées à la ville en 1199 par une charte des communes. Elevée en 1332, la Tour de l’Horloge a été réédifiée de 1406 à 1410 à la place d’une ancienne porte de ville. Elle abrite le Sin – cloche en vieux français. Elle est surnommée Pourteau du Groux Sin et sert de tour de guet. En 1199, Saint-Jean-d’Angély reçoit des avantages royaux lui permettant de s’ériger en commune. La Tour de l’Horloge est le symbole de cette liberté communale. Tous les soirs, elle sonne le couvre-feu qui incite les habitants à rentrer chez eux et à éteindre les lumières et le feu de leur foyer. Sa cloche appelle également les membres du Corps de Ville et les bourgeois aux mésées, réunions mensuelles de l’échevinage situé à proximité. Au XVIIIe siècle, la Tour sert de prison : de nombreux graffitis, des gros verrous et des grilles de guichet en témoignent. Traces de nombreux impacts, souvenir des sièges que la ville a dû subir. Une exposition permanente a pris place dans les quatre salles qui rythment son élévation : la place de la tour dans l'évolution de la cité, ses différentes fonctions au cours des siècles, ses caractéristiques architecturales. Ne se visite pas.


Environnement

En ville En centre historique

Périodes d'ouverture

Du 01/01 au 31/12/2024, tous les jours.
Ouverture uniquement dans le cadre de visites guidées (se rapprocher de l'office de tourisme).

Tarifs & moyens de paiement

GRATUIT

  • Saint-Jean-d'Angély

    Porte ouverte de la Tour de l' Horloge

    Cette ancienne porte des remparts du XIIe siècle, beffroi de l'échevinage, a été réédifiée vers 1406, renfermant le sin (la cloche) qui rythmait la vi...